Syndicat des Sophrologues Indépendant   0 811 030 060 

SSI

  • Daniel-Julien Noël PT de la CNPL accueille Alain Giraud

    Cnpl ssiLe Président de la CNPL Daniel-Julien NOËL, avocat à la cour et ancien bâtonnier de Créteil accueille Alain Giraud président national du SSI dans l'hémicycle du Conseil Economique, Social et Environnement (Palais Iéna).

    Lire la suite

  • UNE EQUIPE DE BENEVOLES DE CHOC !

    Stand congres sfs 2022Ce weel-end, c'était le congrès de la Société Française de Sophrologie SFS au Corum de Montpellier. ayant pour thème "La voix... Du souffle à la relation en Sophrologie". Ce fut un  beau congès bien reussi et surtout très apprécié par les quelques 150 participants...

    Lire la suite

  • Des garde-fous débordés (article LIBERATION)

    Des garde-fous débordés 

    Lire la suite

  • FONDS D'ASSURANCE FORMATION PL (Info CNPL)

    Ainsi que vous le savez, la formation professionnelle est un élément fondamental du développement et de la performance de nos activités professionnelles.
     

    Lire la suite

  • APRES LA DGCCRF, LE SSI INTERPELLE L’INSERM ET MIVILUDES

    Anti secteOn le sait, l’union fait la force !

    Le Syndicat des Sophrologues Indépendant, hyper dynamique pour valoriser et défendre le métier de Sophrologue et très fidèle à son slogan « action… réaction », vient avec les autres syndicats de la confédération Syndicare d’interpeller l’INSERM et MIVILUDES.

    Les courriers sont accessibles directement à partir des liens ci-dessous. Nous vous invitons à en prendre connaissance au plus vite… Les réponses seront diffusées dans l'espace réservé aux adhérents.

    Le conseil National d’Administration du SSI

    Courrier insermcourrier-inserm.pdf (302.65 Ko)

    Courrier miviludescourrier-miviludes.pdf (188.67 Ko)

    PS: Votre syndicat vous sollicitera prochainement pour les élections législatives où vous aurez à intervenir... Le syndicat c'est l'affaire de tous...

  • LE SSI interpelle la DGCCRF (+ réponse de la DGCCRF)

    LE SSI INTERPELLE LA DGCCRF sur les pratiques de soins « non conventionnelles »

    Carton rougeAprès une première enquête réalisée en 2018, la DGCCRF a lancé une nouvelle campagne de contrôles dans le secteur des pratiques de soins dites « non conventionnelles », entre octobre 2020 et septembre 2021. Les résultats de cette enquête ont été publiés le 18 mars 2022 : Attention aux risques des pratiques de soins "non conventionnelles" | economie.gouv.fr

    Une cinquantaine de disciplines a été contrôlée, des plus connues comme la naturopathie, la réflexologie et la Sophrologie. Les services de la DGCCRF ont relevé un taux d’anomalie de 66 %, à peine inférieur à celui issu de la précédente enquête menée en 2018. Ont été mis en exergue des faits de pratiques commerciales trompeuses ou des défauts d’information précontractuelle.

     

     

    Lire la suite

  • SSI co-fondateur de SYNDICARE

    Logo syndicare 1La Confédération Nationale des professionnels de la prévention, de l’accompagnement à la santé et du bien-être ( SYNDICARE) vient d’être créée. Le syndicat des Sophrologues Indépendant en est co-fondateur et membre du Conseil d’administration.

    Cette confédération a  pour but de regrouper des organisations professionnelles de la prévention et de l’accompagnement à la santé et du bien-être, d’assurer la promotion et la valorisation de leurs disciplines, leur défense tant dans leurs droits que dans leurs intérêts matériels et moraux, collectifs et individuels. Ces droits et intérêts sont entendus comme étant ceux des organisations professionnelles membres et des professionnels.

    Lire la suite

  • DGCCRF : Les risques des pratiques de soins "non conventionnelles"

    Istockphoto 1199144973 612x612La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes vient de publier le 14 mars 2022 un article qui mérite toute notre attention :

     " Le secteur des pratiques de soins et des médecines « non conventionnelles » est en plein essor et s’est renforcé avec la crise sanitaire. Près de 40 % des Français auraient recours à des « traitements » alternatifs. Or ces publics sont parfois en situation de grande vulnérabilité, consultant dans une période de mal-être ou confrontés à un problème que la médecine conventionnelle ne leur semble pas pouvoir résoudre, ce qui justifie une vigilance particulière de la DGCCRF ".

    En tant que professionnel qui se respecte, nous  vous invitons à prendre connaissance de l'article complet qui vous  permettra d'éviter bien des déboires. Un homme averti en vaut deux !

    ACCES A L'ARTICLE

     

  • Résultats Enquête 2021 sur le métier de Sophrologue

    Cette enquête sur le métier de Sophologues en 2021 a été mise en place à l'initiative de Sabine Pernet sophrologue. 550 sophrologues ont participé à cette enquête qui donne néanmoins, malgré un taux de participation relativement faible, un éclairage interessant. Inutile de préciser qu'il ne faut pas prendre ces chiffres comme des données scientifiques. Merci à Sabine qui chaque année donne de son temps personnel pour faire avancer notre métier !

    Résultat enquête métier sophrologue 2021metier-de-sophrologue-2021.pdf (3.81 Mo)