Syndicat des Sophrologues Indépendant   0 811 030 060 

LES CONSEILS DE L'AVOCAT DU SSI

SERVICE JURIDIQUE : MODE D’EMPLOI

Conseil avocat ssiMaitre Mihaela CENGHER conseille les membres du Syndicat des Sophrologues Indépendants qui sont invités à poser leurs questions, gratuitement, via le formulaire qui figure en bas de cette page.

Afin que la demande soit traitée dans les plus brefs délai, il est nécessaire de le remplir très soigneusement en précisant bien votre nom, prénom, numéro de téléphone, adresse mail et votre qualité de membre du Syndicat SSI (membre professionnel ou militant), ainsi que l’exposé clair et succinct de votre problématique.

En cas d’extrême urgence, vous avez la possibilité d’appeler au numéro suivant : 06.10.37.22.50. Votre syndicat vous rappelle cependant que le mail est à privilégier.

Il est précisé que l’intervention de Maitre Mihaela CENGHER est gratuite pour les questions relativement simples et qui ne demandent pas une consultation ou des travaux de recherches.

Il est également précisé que s’il faut effectuer des actes (mises en demeures, courriers, actes de procédures, etc.) ou diligenter des procédures, l’intervention de Maitre CENGHER sera payante, les membres du Syndicat bénéficiant des tarifs spéciaux.

CAS CONCRET

Chaussures escalierProblème posé par un adhérent :

"J’ai un litige avec un Client qui veut me faire un procès car, après une séance de sophrologie, il prétend être sorti en état modifié de conscience et qu’à cause de cela, il est tombé dans l’escalier de mon Cabinet ?

Réponse de Maître CENGHER :

Il faut savoir que vous ne pourrez jamais empecher un Client de porter plainte et/ou ouvrir un procès à votre encontre. Par contre, il faut savoir qu’il lui appartiendra de rapporter la preuve que la cause de sa chute est en lien direct avec une prétendue modification de son état de conscience causée par la séance de sophrologie. Il faut prouver la relation de cause à effet.

Le conseil de Maître Cengher :  Il est conseillé, si jamais vous avez des clients particulièrement fragiles ou dans un état laissant croire que la séance de sophrologie pourrait avoir un impacte sur leur concentration, de leur remettre, contre signature, une notice les informant sur les éventuels effets de la séance. Ce conseil peut d’ailleurs, s’appliquer pour tous vos clients.

 Si jamais le Client tombe dans l’escalier de votre cabinet ou de votre immeuble, il y a plus de chance qu’il recherche votre responsabilité sur le fondement « du fait des choses » car vous êtes responsable de l’état de votre escalier (donc attention à l’entretien des lieux).